Soir d’apothéose

~ƴ~

20190818

~ƴ~

Habile aux nudités de cœur, d’âme et de chair,
C’est jaillissant d’un songe, ardente d’incendies
Qu’elle apparait, laurée, en robe d’argent clair ;
Ployant divinement ses formes arrondies !

Lumineuse dans l’ombre, elle approche à tâtons,
Puis soumet dans l’instant l’appétit qu’elle excite :
— Sur la rose odorante ont fleuri deux boutons —
Ondé d’or et de sang, l’amour nous sollicite…

Je voudrais, mon esprit à ses lèvres pendu,
Pour qu’en fête s’achève un soir d’apothéose :
Dans un souffle très lent, mordre au fruit défendu ;
Puis en sucer le jus, velouteux, mais je n’ose.

~ƴ~

© Yánnučój WĄTESŻĄ 20/08/2019

Poème protégé par le Code de la Propriété Artistique et Littéraire [ version consolidée au 11 mai 2017 ] Reproduction interdite sans autorisation écrite de l’auteur.