~ƴ~

20190416

~ƴ~

Un vent pourpre a soufflé, fournaise vespérale,
Dans le ciel transmué en funèbre spirale ;
Et le feu, grand mangeur, s’est repu goulûment
Sans qu’aucun bon secours ne vienne au Monument,
Plus rien à ses entours que décombre et que cendre !

En cédant au sommeil, il nous semblait entendre :
Les cris désespérés, dans Paris enfumé,
Du squelette gothique à demi consumé.

~ƴ~

© Yánnučój WĄTESŻĄ 16/04/2019

Poème protégé par le Code de la Propriété Artistique et Littéraire [ version consolidée au 11 mai 2017 ] Reproduction interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

17 réflexions sur “Le bûcher de Notre-Dame

    1. N-D va renaître de ses cendres et vite prendre une existence nouvelle, à l’instar du phénix, symbole suprême d’immortalité et de résurrection… Avec J-C.

      Merci beaucoup, Stephen.

  1. « Sans qu’aucun bon secours ne vienne au Monument » tu es un peu dur Yannu ! tout Paris, comme à l’accoutumée, était en ce jour de drame comme les jours de grâce à ses pieds, youtubeurs en primeur et premier lieu ces grands sapeurs pompiers. 400 qu’ils étaient, c’est ça ? ^^

    1. Je suis agnostique, mais je pensais cependant à St Joseph, patron des charpentiers… Aux archanges… Et à la Sainte à qui le Monument est dédié.
      Oui, bien sûr, le secours à l’édifice est venu d’en-bas, des hommes de bonne volonté, au péril de leur vie soit dit en passant.

      Merci pour le passage sur ces lignes, Milena, c’est un réel plaisir.

  2. Oui, ces mots ramènent à la sidération ressentie au moment. Après que la flèche se soit effondrée, nous l’étions aussi, j’ai publié : ‪Ce soir une flèche enflammée s’est plantée dans le coeur de tous les français ! 😱😰😢‬.
    Tes vers sont bien plus riches.

    1. Oui, un choc inattendu, soudain et fort sur le plan émotionnel. Quelque chose s’est modifié en nous, lundi soir.
      Heu… Tous les Français ? Tous, ou presque !

      Lire ces articles de presse :

      http://www.leparisien.fr/societe/incendie-de-notre-dame-malaise-a-l-unef-apres-les-propos-de-deux-responsables-16-04-2019-8054526.php

      https://www.lepoint.fr/politique/le-milliard-de-dons-pour-notre-dame-fait-debat-dans-la-france-des-gilets-jaunes-17-04-2019-2308167_20.php

      Un grand merci pour l’avis déposé, mais je dois bien admettre qu’on ressent aisément que mes lignes de poésie ont été écrites dans l’urgence, sous le coup de l’émotion.
      Bien amicalement.

  3. Bonjour Yan…

    Je reprends le commentaire de monsieur Gauthier :
     »Quel drame en ce début de la Semaine sainte! Notre-Dame de Paris en flammes. Je suis de tout coeur avec les Parisiens, les Français. C’est aussi un peu notre église, à nous les Québécois, qui partageons la même langue et les mêmes racines.  » Jacques Gauthier

    https://www.jacquesgauthier.com/blog/entry/a-notre-dame-de-paris.html

    Merci pour cette émouvante publication en poésie …en musique…!

    Amitiés
    Manouchka

      1. Bonjour Manouchka,
        Je n’ai pas, comme Jacques Gauthier, une Foi inébranlable chevillée au corps, mais je partage cette opinion que, Notre-Dame de Paris dépasse le sentiment d’appartenance religieuse ou de fierté nationale.
        Cette cathédrale bâtie il y a 8 siècles est et demeure un bien architectural d’une valeur inestimable, un élément incontournable du Patrimoine mondial de l’humanité, au même titre que le Musée national de Rio de Janeiro, le Palais Royal de Turin, l’opéra « la Fenice » de Venise, ou encore le Château de Windsor, qui furent eux-mêmes ravagés par des incendies.

        Et grâce à toutes les réactions extrêmement positives venues du monde entier, la reconstruction n’est qu’une question de temps, la structure du bâtiment ayant été préservée.

        Merci pour le passage par ici, Manouchka, c’est très apprécié.
        Bien amicalement.

  4. C’est l’hébétude qui nous fige à voir ce monument que nous pensions, à tort, inaltérable, puisse s’écrouler en partie, devenir cendre, créer un espace vide dans le paysage. Ce sont des siècles d’histoire, d’évènements, qui soudain remontent à la surface de nos mémoires.
    J’y vois la métaphore que rien ne dure, rien n’est éternel, pas même notre planète. Mais ce « squelette gothique à demi-consumé » sera rebâti. Tel le Phoenix il renaîtra de ses cendres…

    1. Mon pire moment d’hébétude, jusqu’à présent, c’est au moment où j’ai vu les Twin Towers de New York s’effondrer, malencontreusement percutées par des aéronefs dévoyés, comme devenus fous………. Ouais !
      Moi qui investis pas mal dans la pierre, ça donne à réfléchir, en effet, rien qui soit érigé par la main humaine n’est impérissable !

      Un grand et chaleureux merci pour l’intervention, Dom, c’est un plaisir renouvelé.
      Bien amicalement.

      1. Pareil pour moi, en ce qui concerne les Twin Towers. Comme des milliers de gens, je me souviens où j’étais, ce que je faisais et ce que j’ai fait ce jour-là après l’effondrement. Mon fils avait deux ans, nous sommes allés sur notre terrasse et nous avons planté des pépins de pommes. J’avais besoin de faire quelque chose qui « porte » la vie…

    1. Quand on sait les dangers courus par les sapeurs-pompiers pour éteindre le brasier, c’est une chance de ne déplorer aucune perte humaine !
      Et avec tout le zèle qui est mis en œuvre pour la reconstruction, bientôt les nombreux visiteurs n’y verront que du feu…

      Bien amicalement.

Dites quelquechose :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s