~ƴ~
20190902_12.gif
crédit image : juliendouvier.com
~ƴ~

Mes lèvres garderont (et mes yeux tout autant)
L’ineffable douceur de sa chair féminine,
Ses caprices félins, sa griffe léonine,
Son parfum familier, qui persiste, envoûtant

Car jamais, ni le Temps ni la lente amnésie
Ne se sont emparés de l’arôme charnel
— Quand bien même endormi du Repos éternel —
Des baisers appliqués, gorgés de frénésie !

Mais, sans cesse reflue un sanglot retenu :
C’est le désir, moirant son onde douloureuse ;
Pour avoir transgressé une emprise amoureuse,
Je regrette cent fois le plaisir obtenu…

Puis je sens dans mon âme, un instant rassurée,
L’allégresse hésitante et l’attendrissement ;
Or, mes bras grands ouverts, malencontreusement :

Referment sur moi seul l’étreinte desserrée.

~ƴ~

© Yánnučój WĄTESŻĄ 09/02/2019

Poème protégé par le Code de la Propriété Artistique et Littéraire [ version consolidée au 11 mai 2017 ] Reproduction interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

20 réflexions sur “L’étreinte desserrée

    1. Après tout, même les amours qui trahissent ont droit à une seconde chance… Si l’ex en question mérite une seconde chance !
      Merci pour le passage par ici, Emmanuelle, c’est apprécié.
      Bien amicalement.

  1. « Il est aussi doux de poser l’étreinte sur soi
    D’en retirer le même plaisir que sur elle
    Si le chagrin te gagne comme un poison mortel
    Réjouis-toi d’être vivant et bien là…
    Et le temps, âme cruelle épris de vitesse,
    Offrira à ton souvenir une autre couleur
    Celle de la bienveillance et de la sagesse
    La fierté d’avoir pu ainsi vivre de ton coeur »

    C’est ce que ta (très belle) rime m’inspire !

    1. Merci beaucoup, Sarah, de porter un regard aussi favorable à ma poésie !
      Ce bel échange littéraire est un réel plaisir, permets-moi de te complimenter sincèrement pour la qualité de l’inspiration qui t’anime.
      Bien amicalement.

  2. Magnifique, che Yannucoj, votre composition 🙂

    En écho, un peu comme en ci plus haut,

    Mais, une question , à ceux que l’on n’en déloge pas si facilement :
    C’est de Georges PEREC, dans « Les Choses » : « On ne peut vivre longtemps dans la frénésie.
    La tension était trop forte en ce monde qui promettait tant, qui ne donnait rien » … ¡
    … 😉 alors, aux temps d’après, de bien après la dite extravagante frénésie … c’EST Y Va à l’Extra Va quand ? … Mmh ?

    Cordiales salutations, et amitiés.

      1. J’avais remaqué ce R perdu en route… Oh mais ça m’arrive à moi aussi !! j’avais remarqué !

        Merci pour cet époustouflant partage ! Cette vidéo est sensationnelle, merci d’encourager les jeunes talents !

  3. Toutes ces étreintes dont notre corps a gardé l’empreinte ! Sont-elles gravées à jamais dans notre chair ? Ou sont-elles effacées par le temps et l’imperfection de notre mémoire ?
    Il faudrait qu’à la dernière minute de notre vie, elles s’imposent toutes en apothéose pour sortir de cette vie dans un grand cri, mêlant plaisir et douceur.
    J’ai aimé te lire. Comme d’habitude, cher Yann 🙂
    Biz et amitié de Dom

    1. Excellente question, Dom !
      Malheureusement, je crois que le Temps est plus fort que tout !
      Les vilaines boursouflures laissées par des chirurgiens maladroits et qui mettent le moral de ces dames à rude épreuve en témoignent…
      Merci pour cette fort belle empreinte laissée sur ma page, Dom, j’apprécie ta finesse d’esprit et je suis ravi que ma poésie puisse révéler de telles sensations en retour.
      Bien amicalement.

    1. Merci bien 😺
      Ton commentaire m’a donné l’occasion de relire ce poème et, avec le recul, je le trouve pas terrible-terrible, finalement. 🥴🥺
      Pourtant, j’en étais assez satisfait au moment de sa parution. 🙄😏
      Chaleureuses bibises 🥰

      1. J’ai parfois ce sentiment de déception a posteriori. Tant pis. Il y en aura bien d’autres. De bien plus enivrants. De plus mauvais aussi. Selon l’humeur, le temps. Bah, je pense que cela devait bien arriver aussi à nos chers confrères disparus.

Dites quelquechose :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s